Musu Taylor-Lewis

Musu Taylor-Lewis smiling

Musu Taylor-Lewis

Musu Taylor-Lewis is director of resources and public engagement at Canadian Foodgrains Bank, work that includes educating Canadians about global hunger and mobilizing those already invested in ending hunger in our world. Taylor-Lewis has worked with faith-based non-profits on a local, national, and international level, and that experience has shown her the profound impact, both positive and negative, that funding models can have on an agency’s ability to survive and deliver on its mandate. During this moment of opportunity and change, Taylor-Lewis believes that the sector must change the way it engages with vulnerable people and overcome a history of reinforcing negative stereotypes; she thinks The Philanthropist can serve as a respected resource, for those in the sector and beyond. Taylor-Lewis brings a lived cross-cultural perspective, having spent her early years in Europe and West Africa before returning to Canada. She earned a bachelor’s degree in economics at Concordia University in Montreal, followed by a graduate diploma in community economic development from Simon Fraser University. She holds an MA in theological studies from Regent College in Vancouver. Taylor-Lewis’s previous work experience includes project management, marketing, and public engagement and roles in various non-profit and public-sector organizations in British Columbia.

Musu Taylor-Lewis est directrice des ressources et de l’engagement public à la Banque de céréales vivrières du Canada, un travail qui comprend l’éducation des Canadiens sur la faim dans le monde et la mobilisation de ceux qui ont déjà investi pour mettre fin à la faim dans le monde. Mme Taylor-Lewis a travaillé avec des organisations confessionnelles à but non lucratif aux niveaux local, national et international, et cette expérience lui a montré les répercussions profondes, à la fois positives et négatives, que les modèles de financement peuvent avoir sur la capacité d’une agence à survivre et à remplir son mandat. En cette période de possibilités et de changement, Mme Taylor-Lewis pense que le secteur doit changer sa façon de se mobiliser auprès des personnes vulnérables et surmonter un passé marqué par le renforcement des stéréotypes négatifs; elle pense que le magazine The Philanthropist peut servir de ressource respectée pour ceux qui travaillent dans le secteur et au-delà. Mme Taylor-Lewis apporte une perspective interculturelle vécue, ayant passé ses premières années en Europe et en Afrique de l’Ouest avant de revenir au Canada. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences économiques à l’Université Concordia de Montréal, puis un diplôme d’études supérieures en développement économique communautaire à l’Université Simon Fraser. Elle est titulaire d’une maîtrise en études théologiques du Regent College de Vancouver. L’expérience professionnelle de Mme Taylor-Lewis comprend la gestion de projets, le marketing et l’engagement public, ainsi que des rôles dans diverses organisations à but non lucratif et dans le secteur public en Colombie-Britannique.