Geneviève Vallerand

Genevieve Vallerand smiling at camera

Geneviève Vallerand

Geneviève Vallerand is director of communications for Community Foundations of Canada. She is passionate about digital and community engagement and using creative content strategies to connect individuals and communities. She sees the sector as poised to respond to major social and political movements, including anti-racism work undertaken by Black Lives Matter, and she views that challenging and courageous work as a necessary part of renewal. Vallerand spent more than a decade in communications, mainly in arts and culture organizations in Toronto and New Zealand. As director of marketing communications for the Canada Council for the Arts, she helped raise the organization’s international profile and led strategic discussions on transforming the council’s funding model. When she moved to the non-profit world, she counted on The Philanthropist to get up to speed. Vallerand hopes The Philanthropist will continue to provide thoughtful and provocative coverage while seeking to broaden its reach to new audiences, including francophones. She considers fair and critical stories to be as important as those detailing success and hopes that future coverage will provide the sector with both.

Geneviève Vallerand est directrice des communications pour les Fondations communautaires du Canada. Elle est passionnée par l’engagement numérique et communautaire et par l’utilisation de stratégies de contenu créatif pour relier les individus et les communautés. Elle considère que le secteur est prêt à répondre aux grands mouvements sociaux et politiques, y compris au travail de lutte contre le racisme entrepris par le mouvement Black Lives Matter, et elle considère ce travail stimulant et courageux comme un élément nécessaire au renouveau. Mme Vallerand a passé plus de dix ans dans le domaine des communications, principalement dans des organisations artistiques et culturelles à Toronto et en Nouvelle-Zélande. En tant que directrice des communications marketing du Conseil des Arts du Canada, elle a contribué à rehausser le profil international de l’organisme et a mené des discussions stratégiques sur la transformation du modèle de financement du Conseil. Lorsqu’elle est passée dans le monde des organisations à but non lucratif, elle a compté sur le magazine The Philanthropist pour se mettre à la page. Mme Vallerand espère que le magazine The Philanthropist continuera d’offrir une couverture réfléchie et provocante, tout en cherchant à élargir sa portée à de nouveaux publics, y compris les francophones. Elle considère que les histoires justes et critiques sont aussi importantes que celles qui détaillent les succès, et elle espère qu’à l’avenir les reportages fourniront au secteur ces deux éléments.