François Lagarde

Francois Lagarde headshot

François Lagarde

François Lagarde is vice-president of communications with the Lucie and André Chagnon Foundation in Montreal. With close to four decades of sector experience, he believes that now is the time to move away from the typical and often problematic formulas of the past and hopes that new technology and innovation can be implemented sector-wide. Lagarde is also an adjunct professor, teaching social marketing at the School of Public Health at the University of Montreal, and hopes his experience in bridging the gap between theory and thought will aid group discussions. He believes that charities must reexamine how they operate, take an honest look at past failures, and evaluate whether they are simply doing good rather than what is right for the future of the sector and the country. He envisions The Philanthropist as a source for industry information and a platform where key stakeholders can engage and provide honest feedback on the sector’s track record and future. He would like to see future reporting include marginalized voices and, at a time when public trust is eroding, raise greater awareness around the legitimacy of the sector overall.

François Lagarde est vice-président des communications de la Fondation Lucie et André Chagnon à Montréal. Fort de près de quatre décennies d’expérience dans le secteur, il estime qu’il est temps de s’éloigner des formules typiques et souvent problématiques du passé et il espère que les nouvelles technologies et l’innovation pourront être mises en œuvre à l’échelle du secteur. M. Lagarde est également professeur adjoint, enseignant le marketing social à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, et espère que son expérience dans le domaine du rapprochement entre la théorie et la pensée facilitera les discussions de groupe. Il estime que les organisations caritatives doivent réexaminer leur mode de fonctionnement, jeter un regard honnête sur leurs échecs passés et évaluer si elles font simplement le bien plutôt que ce qui est bon pour l’avenir du secteur et du pays. Il considère le magazine The Philanthropist comme une source d’informations sur le secteur et une plateforme où les principales parties prenantes peuvent se mobiliser et fournir une rétroaction honnête sur les résultats obtenus et l’avenir du secteur. Il souhaiterait que les futurs rapports comprennent des voix marginalisées, et à un moment où la confiance du public s’érode, qu’ils sensibilisent davantage à la légitimité du secteur dans son ensemble.

Written By François Lagarde